Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 octobre 2013 6 26 /10 /octobre /2013 07:16

Glamour et élégance

Dior_Glamour-Mark_Shaw.jpg

Rien de moins pour ce superbe ouvrage où l'on découvre de magnifiques photos haute couture de Dior

Mark Shaw, (ici) un photographe américain célèbre pour ses photos de la famille Kennedy a travaillé pour Harper's Bazaar et Life pour lequel, au cours des années 50 et 60, il a photographié les collections haute couture.

Life-mag-cover.jpggrey-dress.jpg

mark-shaw7.jpgteaser

www.telegraph.co.uk/luxury/womens-style/11058/inside-haute.html

 

XXX_7974_1307466875_1.jpgDior_1960_-_photo_by_Mark_Shaw-dior-1960.jpg

mark-shaw16.jpgwhite-dress-Time.jpgblack-embroisered-dress.jpgimages-copie-2.jpeg

images-1-copie-1.jpeg

 

Vous savez ce que vous demanderez à Noël cette année!

Ici



Repost 0
Published by Annie Penin - dans Livres
commenter cet article
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 09:51

Attendu depuis plusieurs semaines il est bien là,

il ne nous a pas fait faux bond cette fois-ci,

et nous voilà ragaillardi, le coeur sautillant de joie.

Le soleil... et la chaleur nous comblent en ce dimanche d'avril.

Actualites-4 2202-copie-1

Cette belle visite n'arrive pas les mains vides,

non, elle nous offre aussi L'OPTIMISME.

Ah, l'optimisme!

Reconnaissons d'emblée qu'aujourd'hui nous ne pouvons que vivre pleinement ce sentiment, n'est-ce pas?

Et justement,

Josée Blanchette, ma journaliste préférée du journal Le Devoir (excellent journal du Québec),

nous a fait un joli cadeau vendredi dernier, son article portait sur l'optimisme à travers le comédien Marcel Sabourin. 

 Y a toujours un cadeau

En trois leçons, petit patapon

Ici

Et en attendant ce grand personnage de la scène Québécoise elle lisait Éloge de l'optimisme de Philippe Gabilliet.

Voici quelques mots inspirants de cet excellent article de Josée,

Sérénité, bonheur, émerveillement, anticonformiste, antivictime, plaisir, créativité,  le succès appelle au succès, la mémoire de l'optimiste ressemble à un soleil couchant... 

 sans oublier cette phrase de Philippe Gabilliet  

« L’optimiste aime faire confiance, éprouve de la satisfaction face aux petites victoires de la vie et prend naturellement plaisir à la réussite des autres »

eloge-de-l-optimisme.jpg

A l'heure où la morosité, le cynisme et le renoncement n'en finissent plus de faire la une des médias et d'alimenter les conversations de comptoir, il devient urgent de remettre à l'ordre du jour l'antidote n° 1 à tous les désespoirs : l'optimisme. Les chercheurs en psychologie et en médecine ont depuis longtemps démontré l'impact puissant de ce trait de caractère sur notre énergie vitale, notre goût de vivre, notre relation aux autres, mais aussi notre santé et notre longévité. Or l'optimisme est le contraire de la naïveté candide avec laquelle on le confond parfois. C'est une attitude de l'esprit positive mais exigeante, qui possède ses propres règles qu'il faut apprendre à connaître et à utiliser de façon à en tirer le meilleur profit. Dans son Eloge de l'optimisme, Philippe Gabilliet nous invite à redécouvrir cette merveilleuse capacité présente en chacun de nous, à en comprendre la nature et le fonctionnement afin de la réintégrer de façon efficace et durable dans notre vie personnelle ou professionnelle, et de cultiver notre capacité à déclencher autour de nous des événements positifs et porteurs d'opportunités nouvelles. À la fois art de penser, art de ressentir, art de communiquer et art de décider, l'optimisme est dès à présent appelé à devenir l'art de vivre du XXIe siècle !


 Ce professeur donne également des conférences et il est, au demeurant, fort amusant et très très intéressant.

Ici vous en trouverez une qui éclairera certainement vos connaissances sur l'optimisme (ou ici).

Ce livre fera sans aucun doute le bonheur de mes temps libres lors de mes prochaines vacances!!!

jonquille3-300x198

Programme de la journée...

jouer avec les aiguilles, rien de nouveau vous me direz!

oui mais aiguilles à tricoter, sur mon balcon, ce que je ne fais jamais!!

Repost 0
Published by Annie Penin - dans Livres
commenter cet article
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 05:49

 La liste de mes envies est terminé

Est-ce le fil de cette histoire? Mais j'étais réveillée très très tôt ce matin

Conclusion...

Cliché, lieu commun

Le rêve, avoir beaucoup beaucoup d'argent mais attention aux désillusions cette mine d'or peut entraîner une grande solitude et éloigner du bonheur tant espérer.

Je ne vais pas vous dévoiler la fin de cette jolie découverte, je parle du livre bien sûr!

C'est un coup de coeur!

Repost 0
Published by Annie Penin - dans Livres
commenter cet article
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 21:13

Ne vous attendez pas à ce que je vous énumère mes petits secrets sur mes listes!!!, c'est beaucoup trop disparate et sans intérêt.


Toutefois La liste de mes envies c'est autre chose...

J'ai entendu parler de ce livre il y a quelques jours, alors qu'ai-je fait après ma journée de travail?

J'ai filé à la librairie me l'acheter et commencer à le lire immédiatement.

185 pages se lisent facilement et avec le sourire, j'en suis déjà à la page 74 durant le trajet en RER B .

poster_163774.jpg

Et je suis conquise...

Un petit bijoux de lecture, une magnifique découverte!

Ce livre a été écrit par Grégoire Delacourt (ici ou ici ) et c'est tout simplement délicieux, drôlissime, bien écrit.

 Avec beaucoup de talent, l'auteur est entré dans notre univers de femme.

Jocelyne, dite Jo, rêvait d’être styliste à Paris. Elle est mercière à Arras. Elle aime les jolies silhouettes mais n’a pas tout à fait la taille mannequin. Elle aime les livres et écrit un blog de dentellières. Sa mère lui manque et toutes les six minutes son père, malade, oublie sa vie. Elle attendait le prince charmant et c’est Jocelyn, dit Jo, qui s’est présenté. Ils ont eu deux enfants, perdu un ange, et ce deuil a déréglé les choses entre eux. Jo (le mari) est devenu cruel et Jo (l’épouse) a courbé l’échine. Elle est restée. Son amour et sa patience ont eu raison de la méchanceté. Jusqu’au jour où, grâce aux voisines, les jolies jumelles deCoiff’Esthétique, 18.547.301€ lui tombent dessus. Ce jour-là, elle gagne beaucoup. Peut-être.

Nous nous reconnaissons bien sûr, la mercerie, les boutons, les fermetures éclair, les points de croix..., et le blog dixdoigtsdor.

Nous partageons les joies de Jocelyne, ses peines, ses non-dit, même son mari Jocelyn mais pas son chèque...!!! 

Courrez l'acheter, c'est un pur plaisir!!

Et aussi

Sur L'Express

Ici

Le blog Impudique.net

Ici


 

 



Repost 0
Published by Annie Penin - dans Livres
commenter cet article
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 20:31

Vous êtes sous le charme du XVIIIe siècle alors je vous suggère une très petite liste, non exhaustive de lectures et musiques de cette époque.

Suite à ma visite à Versailles voici ce que j'ai ramené dans mon panier.

3806-3967-large.jpg

Le catalogue de l'exposition

 

51f6GBati3L._SL500_AA300_.jpg

Ce livre est tout à fait étonnant puisque l'auteur nous invite à découvrir Le Mercure Galant, le premier magazine où l'on trouvait entre autres, des articles sur la mode. Le français est tout à fait savoureux!

6-picture3.gif

www.sagapresse.com/Mercure_Galant.htm

 

51QksDzPj1L._SL500_AA300_.jpg51CJ9VWHWXL._SL500_AA300_.jpg

 

Je cherchais ces deux romans depuis deux mois, impossible de les trouver dans les grandes librairies habituelles. Finalement, j'aurais dû me douter qu'à Versailles on trouve son bonheur! 

En prenant le métro en juin, mes yeux avaient été attiré par la couverture de Bleu de Sèvres que lisait un passager. Le titre, évocateur, m'avait intrigué et après une petite recherche sur Internet, j'ai découvert qui était l'auteur et le résumé

La lecture ne va pas sans la musique

En particulier celle de Lully (magnifique Le concert des Nations et Jordi Savall) et de Vivaldi (en ce qui me concerne!)

829410080460.jpg Mes-musiques-0119.JPG

On n'oublie pas non plus le sublime film Tous les matins du monde se déroulant un peu plu tôt au XVIIe 

et l'extraordinaire musique de Mr de Sainte Colombe et Marin Marais à la viole de gambe, par Jordi Savall.

 

 Je vous ai parlé, précédemment, d'une liste non exhaustive, la voici.

Le premier livre en haut de cette liste est une biographie de Marie-Antoinette de Stephan Zweig

Marie-Antoinette.jpg

je suis une très GRANDE fan de cet écrivain autrichien (1881-1942). J'aime son écriture, les détails et l'aspect psychologique de ses différents personnages.

 

Rose Bertin, cela vous dit quelque chose...

C'était la couturière de Marie-Antoinette

Michelle Sapori a écrit ce très intéressant livre (paru en 2003) sur cette dame.

Rose Bertin

Ministre des modes de Marie-Antoinette 

51H19M9HEVL._SL500_AA300_.jpg

L'année dernière est sorti celui-ci sur le même sujet et de la même auteur. Je pense qu'il est un peu moins riche, moins détaillé que l'autre mais intéressant malgré tout.

51kJgV-UAbL._SL500_AA300_.jpg

 

Enfin, je peux vous suggérer également ce très beau livre tiré d'une exposition qui avait eu lieu en 2004 au Metropolitan Museum of Art de New York, (Eh non, je ne l'ai malheureusement pas vu!, mais j'ai le catalogue).

 

Dangerous Liaisons

Fashion and furniture in the 18th century

 

51GBF900AHL._SL500_AA300_.jpg

 

Repost 0
Published by Annie Penin - dans Livres
commenter cet article
25 mai 2009 1 25 /05 /mai /2009 04:30
Vous connaissez peut-être La Chanson de l'aiguille si vous possédez le livre "L'art du petit point" de Raffaella Serena.
C'est un texte d'ida Baccini (1850-1911), une écrivaine italienne pour livres d'enfants.

La chanson de l'aiguille

" Je suis la mince aiguille aux reflets azurés, à la pointe effilée, au chas doré...
je vais, viens, tourne, cours sur les toiles, sur les soies luisantes, sur les dentelles vaporeuses, sur les douces laines.
À mon glissement rapide et lumineux, la mère de famille sourit, la jeune fille songe, la vieille se rappelle ou prie.
Ô pures lames de Tolède, ô épées scintillantes, je suis, comme vous, faite de l'acier le plus clair; comme vous je suis polie, comme vous trempée, et je laisse une blessure partout où je passe.
Mais à la différence de vous, instruments de mort, je suis source de vie. Je fais éclore sur les velours, sur les brocarts et sur les linons, les fleurs capricieuses à qui seul manque le parfum; je fais étinceler d'or et de perles les manteaux de reines, les habits sacrés des prêtres, les voiles précieux des vierges. Grâce à moi, la pauvre femme  du peuple s'habille et habille ses enfants, elle travaille et gagne son argent.
Je suis la poésie, le réconfort, la noblesse et l'amour. Je suis l'aiguille azurée, mince, au chas doré.
Je suis l'aiguille qui coudra ton habit blanc d'épousée,
ô jeune lectrices qui chantes ma chanson" 

Ida Baccini (
L'aracne, janvier 1893) 
 


N'est-ce pas une magnifique ode à l'aiguille mais aussi à la broderie? 

Nous ne pensons jamais à ce petit morceau de métal en ces termes, mais il faut bien convenir que sans cette aiguille nous serions bien pauvres et démunies!!

Repost 0
Published by Annie Penin - dans Livres
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Annie Penin
  • : La broderie d'art, les fournitures, la création, les sources d'inspiration, les expositions, la mode, les livres, les voyages, les découvertes
  • Contact

Annie Penin Brodeuse D'art

  • Annie Penin
  • Brodeuse d'art passionnée, professeur, je voyage entre Montréal, Paris et New York pour la broderie, la création, les fournitures, la mode, les expositions et de fabuleuses découvertes.
  • Brodeuse d'art passionnée, professeur, je voyage entre Montréal, Paris et New York pour la broderie, la création, les fournitures, la mode, les expositions et de fabuleuses découvertes.

Recherche